Affaires sociales

En 1998, la Commission européenne a décidé de mettre sur pied des comités sectoriels afin d’améliorer le dialogue entre les partenaires sociaux au niveau européen. Le comité de dialogue social européen dans le secteur de l'assurance (ISSDC), qui est un groupe de travail composé d'organisations représentant les employés et les employeurs, a été créé en 1999. La Commission Affaires Sociales UE du BIPAR, présidée par M. Didier Pissoort, participe activement au dialogue social européen afin de protéger les intérêts des intermédiaires. Les partenaires sociaux se réunissent régulièrement -environ quatre fois par an- dans les locaux de la Commission européenne.

Activités en 2018/2019 des partenaires sociaux dans le secteur de l’assurance

En février 2019, les partenaires sociaux européens de l’ISSDC, dont le BIPAR, ont signé une déclaration commune sur les effets des exigences réglementaires et de la conformité sur les salariés. Dans cette déclaration commune, les partenaires sociaux notent que, tout en soutenant les nouvelles règles européennes visant à assurer un niveau plus élevé de protection des consommateurs dans les services financiers, ces réformes ont un impact sur les opérateurs, les clients et les employés du secteur financier qui sont confrontés à des exigences juridiques disproportionnées, lourdes et faisant double emploi. Les partenaires sociaux préviennent que la surabondance d'informations peut être source de confusion et aboutir à un processus décisionnel difficile et stressant pour les clients. De plus, l'augmentation importante des exigences réglementaires a entraîné une augmentation substantielle de la charge de travail des employés du secteur de l'assurance. Les partenaires sociaux demandent donc que les travailleurs disposent de suffisamment de temps pour assimiler les dernières évolutions de la législation et les appliquer.Dans cette déclaration commune, les partenaires sociaux soulignent en outre que les effets négatifs ont un impact disproportionné sur les petites et moyennes entreprises, qui contribuent de manière significative aux économies locales, mais qui doivent faire face à une lourde charge en raison des changements réglementaires constants.

Les partenaires sociaux ont également signé un document de suivi de la déclaration commune sur l’impact social du numérique adoptée en octobre 2016. En signant ce suivi, les partenaires sociaux visent à préparer les travailleurs à l'ère numérique en soulignant l'importance de la formation continue ainsi que la nécessité pour les travailleurs de s'engager dans des possibilités de formation continue, en abordant la question de l'équilibre travail-vie privée des travailleurs et en encourageant leur mobilité.

En outre, lors de leurs réunions, les partenaires sociaux européens ont partagé les nouveaux développements et initiatives au niveau sectoriel et au niveau des entreprises en ce qui concerne les défis démographiques dans le secteur des assurances et le numérique. Il s'agit notamment des qualifications, de l'apprentissage tout au long de la vie, de la diversité et de l'inclusion, de l'équilibre travail-vie privée, etc.

Dans la perspective du programme de travail de l’ISSDC 2019-2020, les partenaires sociaux de l'UE étudient la possibilité d'adopter une déclaration commune sur l'IA et une déclaration commune sur l'égalité des genres, la diversité et l'inclusion. En outre, lors de leurs réunions, les partenaires sociaux européens continueront à partager les nouveaux développements et initiatives au niveau des secteurs et des entreprises en ce qui concerne les défis démographiques dans le secteur de l'assurance et la numérisation. Il s'agit notamment des qualifications, de l'apprentissage tout au long de la vie, de l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, etc. La prochaine réunion plénière devrait avoir lieu en octobre 2020.

- Publié en juin 2020 -

Trouver un intermédiaire près de chez vous ?Cliquez ici