Le BIPAR et le COVID-19

Au nom des intermédiaires financiers et d'assurance européens, le BIPAR souhaite exprimer sa profonde solidarité à toutes les personnes touchées par le COVID-19 et remercier toutes celles qui risquent à l'heure actuelle leur propre santé pour sauver des vies.

Les associations nationales membres du BIPAR prennent les mesures qu'elles jugent nécessaires et appropriées au cas par cas afin d'aider les intermédiaires d'assurance et financiers à faire face aux problèmes urgents découlant de cette crise.

Les intermédiaires d'assurance et financiers font tout leur possible pour rester au service de leurs clients par téléphone, par courrier électronique ou par les autres moyens de communication à distance. Ils suivent les recommandations de leurs autorités publiques et agences de santé sur le COVID-19. Dans la plupart des cas, il est demandé aux clients, conformément aux mesures publiques décidées à l'échelle nationale, de ne pas se rendre dans les bureaux des intermédiaires.

Dans cette situation sans précédent, les assureurs et les gouvernements ne peuvent, à juste titre, répondre à toutes les questions immédiatement. Le BIPAR les invite toutefois à prendre les mesures nécessaires pour aider les intermédiaires à traiter les demandes d'indemnisation de leurs clients en particulier.

Le BIPAR appelle les gouvernements et les institutions européennes à faire une pause réglementaire sur toutes les questions non liées au COVID-19, permettant ainsi aux intermédiaires et à leurs associations de porter, dans l’immédiat et dans le court et moyen terme, toute leur attention sur les problèmes liés au à la crise du COVID-19.


Même si les marchés et les législations en matière d'assurance ne sont pas tous les mêmes au sein de l'Union, le secteur n'en reste pas moins très réglementé et strictement surveillé à l'échelle européenne.

Le BIPAR restera en contact avec les autorités et les institutions européennes au fur et à mesure de l'évolution de la crise et tiendra ses associations membres informées des développements au niveau européen.

En coopération avec ses partenaires mondiaux regroupés au sein de la WFII, la Fédération internationale des intermédiaires d'assurance, le BIPAR est également en contact avec des institutions internationales telles que IAIS et l'OCDE.


Le BIPAR aide ses associations membres de différentes manières :

  • en identifiant les questions et les problèmes qui se posent dans toute l'UE;
  • en gardant le contact avec les autorités européennes et les institutions européennes. Le BIPAR entretient des contacts réguliers avec EIOPA;
  • en facilitant un échange d’informations au quotidien entre ses membres sur le COVID-19;
  • en informant les gouvernements et les institutions européennes sur le rôle, les préoccupations et les besoins des intermédiaires d'assurance et financiers pendant cette crise;
  • en aidant les associations à défendre et à promouvoir les intérêts de leurs membres dans cette période difficile et à préparer la relance de l'activité économique.


Le BIPAR est d'avis que toutes les parties doivent travailler ensemble dans le contexte actuel afin de trouver des solutions appropriées à cette situation exceptionnelle et sans précédent. Une illustration de cette coopération est la déclaration commune du 30 mars dernier des partenaires sociaux européens des secteurs de la banque et de l'assurance sur la situation d'urgence face à la crise liée au COVID-19. (Cliquez ici)

Trouver un intermédiaire près de chez vous ?Cliquez ici